un scientifique chinois réalise un exploit –

Un scientifique chinois a remporté le prix de physique le plus prestigieux des États-Unis depuis sa création il y a 70 ans. Il s’agit du prix de l’American Physical Society. Il a été remporté par Xue Qikun. Cette distinction honorifique a été décernée au Chinois mardi 24 octobre dernier. Le prix a été conjointement attribué aux physiciens chinois et à Ashvin Vishwanath de l’Université Harvard.

Le scientifique chinois a effectué ses travaux avec son équipe universitaire pour synthétiser des isolants topologiques pour le développement de l’électronique de nouvelle génération à faible consommation d’énergie. On retient des déclarations qui ont été faites par la société à l’origine du prix, que Xue et Vishwanath ont été récompensés pour leurs « études théoriques et expérimentales révolutionnaires sur les propriétés électroniques collectives des matériaux qui reflètent les aspects topologiques de leur structure de bande ».

Les deux scientifiques ont reçu la plus haute distinction en physique de la matière condensée, une branche de la discipline qui explore les propriétés macroscopiques et microscopiques de la matière. Cette distinction honorifique intervient dans un contexte de conflit entre la Chine et les États-Unis. Le scientifique chinois, lauréat de ce prix, est connu pour sa notoriété dans le domaine de la science.

Il est un chercheur de renommée mondiale sur les isolants topologiques depuis plus d’une décennie. Il avait déjà remporté de nombreux prix pour ses travaux, notamment le Future Science Prize for Physical Science en 2016 et le Fritz London Memorial Prize en 2020. En 2005, il a intégré l’Académie chinoise des sciences. Cette même année, il a rejoint officiellement l’Université Tsinghua, où, en 2013, son équipe a été la première à rapporter une observation expérimentale de l’isolation topologique.

L’équipe de Xue Qikun a battu à plate couture, en cette année, ses concurrents au Japon, en Allemagne et aux États-Unis. Lors de plusieurs interviews qu’il a accordés à la presse chinoise, Xue Qikun a confié avoir traversé des périodes pourtant difficiles dans son parcours. Il a notamment rapporté qu’en 1984, Xue a échoué à deux reprises à l’examen d’entrée au programme d’études supérieures avant d’être admis à l’Institut de physique de l’Académie chinoise des sciences.


Posted

in

, , ,

by

Tags:

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *