Joe Biden calme le jeu –

Les États-Unis et la Chine sont les deux superpuissances qui donnent le ton pour la marche du monde. Il existe une rivalité permanente entre Washington et Pékin, et ce, depuis des décennies. Cependant, les relations entre les deux nations se sont exacerbées sous le mandat de Donald Trump. En effet, lorsque le magnat de l’immobilier était à la maison blanche, les tensions sont devenues très vives avec l’Empire du Milieu.

Les deux pays ont alors enclenché une guerre commerciale qui a crispé l’économie mondiale. Avec l’arrivée de Joe Biden qui est beaucoup plus dans la retenue que son prédécesseur, les choses ne se sont pas arrangées pour autant avec la Chine. Washington et Pékin continuent de se regarder en chiens de faïence. En plus du volet commercial, les deux mastodontes ont de nombreuses divergences sur le plan de la géopolitique.

Cela a pu se constater avec le dossier du conflit russo-ukrainien. La tension est aussi vive en mer de Chine Méridionale avec le cas de Taïwan. Pékin estime que l’ancienne île de Formose est un territoire chinois et indique que des initiatives pourraient être prise pourque Taïwan revienne dans son giron. Taipei ne l’attend pas de cette oreille et réaffirme son droit à la souveraineté. Dans ce sens, le pays peut compter sur le soutien indéfectible de son allié américain.

Le dossier taïwanais est l’un des principaux points de discorde entre la Chine et les USA. Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères vient d’effectuer une visite aux États-Unis. Cette visite s’inscrit dans un processus d’apaisement des tensions entre les USA et la Chine. Wang Yi s’est entretenu avec Joe Biden et certains des plus hauts responsables américains. Très peu d’informations ont filtré de la rencontre entre Yi et Biden. Cependant, dans un communiqué, le président américain a déclaré qu’il est important qu’Américains et chinois normalisent leur relation afin de relever des défis mondiaux.

Le locataire de la maison blanche a notamment fait référence à la situation qui prévaut actuellement au Proche Orient entre la Palestine et Israël. Pour le 46e président des États-Unis, il est crucial que Pékin active son réseau au Proche Orient pour participer à l’effort de pacification dans la région. En effet, la Chine entretient des relations cordiales avec l’Iran, poids lourd au Proche Orient et cela peut aider à créer un cadre favorable à la paix entre Israël et Palestine.

Cela faisait un lustre qu’un responsable de la diplomatie chinoise n’avait pas foulé le territoire américain. En effet, il faut remonter à 2018 pour trouver la trace d’un ministre des affaires étrangères chinois aux États-Unis. Peut-on s’attendre à un véritable processus d’apaisement des tensions entre Washington et Pékin suite à la visite de Wang Yi ? On en saura plus dans les semaines et mois à venir.


Posted

in

, , ,

by

Tags:

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *