Google a payé une somme astronomique pour garder sa position en 2021 –

Google a versé une somme considérable de 26,3 milliards de dollars à diverses entreprises au cours de l’année 2021. Ce paiement massif visait à garantir que le moteur de recherche de Google soit l’option par défaut sur de nombreux navigateurs web et téléphones mobiles. L’annonce de ce chiffre a été faite par un haut responsable de l’entreprise lors du procès pour concurrence organisé par le ministère de la Justice. Les détails ont été relayés par Bloomberg News, suscitant ainsi l’attention des médias et du public.

Il est important de noter que ce montant considérable dépasse largement les paiements effectués par Google dans le passé pour obtenir le statut de moteur de recherche par défaut. Prabhakar Raghavan, un cadre supérieur de l’entreprise responsable à la fois de la recherche et de la publicité, a affirmé que ces paiements avaient plus que triplé depuis 2014. Cette augmentation substantielle soulève des questions sur la stratégie de Google pour maintenir sa position dominante dans le secteur de la recherche en ligne.

Le rapport de Bloomberg News a également mis en évidence le fait que les revenus de Google provenant de la publicité liée aux recherches s’élevaient à 146,4 milliards de dollars au cours de l’année 2021. Cependant, il a été précisé que les paiements pour garantir le statut de moteur de recherche par défaut constituaient l’une des dépenses les plus importantes de l’entreprise. Cette information révèle à quel point Google est prêt à investir pour assurer sa position dans le secteur de la recherche en ligne.

Il est à noter que Google n’a pas répondu immédiatement à la demande de commentaire de Reuters concernant ces paiements massifs. Cependant, l’entreprise a fait valoir que les accords de partage des revenus qu’elle établit sont parfaitement légaux. De plus, elle a affirmé qu’elle investissait activement pour maintenir la compétitivité de ses activités de recherche et de publicité. Google a également souligné que les utilisateurs ont la possibilité de modifier les paramètres par défaut s’ils ne sont pas satisfaits de leur expérience de recherche, et nombreux sont ceux qui font usage de cette option.

Un aspect important de cette affaire est la volonté de Google de maintenir ces chiffres confidentiels, arguant que leur divulgation pourrait nuire à sa capacité à négocier des contrats similaires à l’avenir. Cependant, le juge Amit Mehta, en charge de l’affaire, a pris la décision de rendre ces chiffres publics, ce qui a suscité un débat sur la transparence et la concurrence dans le secteur de la recherche en ligne.


Posted

in

, ,

by

Tags:

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *